La respiration:un pilier de la kinésithérapie préventive d'Esthésia

Publié le par Marie P.Sophie

          Vous le savez, la respiration est indispensable à notre survie!

          Vous le savez également, il est indispensable de souffler, de ne pas bloquer la respiration lorsque vous pratiquez un exercice physique!

Là n'est pas le but de mon propos.....

          Si nous reconnaissons que le souffle c'est la vie, il devient alors facile de conclure que respirer mal équivaut à vivre mal. Aussi, pour optimiser votre remise en forme, il me paraît indispensable d'optimiser votre respiration.....Instantanément, vous pensez aux exercices cardio-vasculaire et autres tapis de course , aérobic et tutti quanti! Ceci est interessant, mais ne concerne la respiration que de manière quantitative.

          La remise en forme doit passer par une optimisation de la respiration dans sa version qualitative.

          Une petite révolution est alors nécessaire: une réflexion sur l'essentiel, un changement d'opinion et d'attitude, un élargissement de la conscience qui doit apprendre à percevoir le souffle, pour mieux le diriger, mieux l'intégrer et mieux l'utiliser, dans un but d'alimentation en oxygène, en énergie et comme un outil de relaxation et de réharmonisation.

          Je vous propose un petit exercice qui n'a l'air de rien mais qui vous aidera à prendre conscience de l'importance d'une respiration consciente dans votre vie quotidienne:

          Je vous conseille de prendre une position assise ou à genou confortable, qui vous permette de tenir votre dos droit, sans effort. Essayez de penser à chaque respiration. Inspirez, expirez et concentrez-vous en permanence sur  l'air qui rentre et qui sort de vos poumons.

Petit à petit, augmentez votre champ d'attention à tout votre thorax. Sentez l'air qui rentre et qui sort et en même temps sentez les mouvements de votre thorax qui se soulève et s'abaisse lentement. Vous découvrez que vous avez besoin de toute votre concentration pour suivre chaque mouvement sans que votre esprit se laisse divertir par autre chose. Arrivez-vous à être conscient de tout le mouvement sans aucune période d'inattention?

Vos pensées vagabondes sans cesse. Laissez les passer sans vous fixer sur elles. Faîtes preuve de patience pour calmer cette agitation. Petit à petit, en restant bien concentrés sur cette respiration, ces pensées s'estomperont et laisseront place au calme.

          Vous réalisez que grace à cette respiration consciente, quelque chose s'est produite en vous. Ce travail qualitatif sur la respiration vous a apporté en peu de temps du calme, un équilibre. Cela peut vous aider à vous endormir si se sont vos pensées agitées qui vous tiennent éveillés.

Savez-vous que votre corps peut respirer de 3 manières différentes? Toutes les trois ont un rôle bien précis à jouer. Voilà encore un travail qualitatif de la respiration indispensable au processus de remise en forme!

Les trois respirations sont:

  • La respiration abdominale: par le ventre uniquement.

  • La respiration médiane latérale: en soulevant seulement les côtes de chaque côté.

  • La respiration thoracique haute: en soulevant uniquement le haut du thorax.

 

Je vous engage à les essayer seules puis à les mixer ensembles.

          Dans chaque cas, le tronc tout entier participe. Le couple musculaire diaphragme-transverse (muscle abdominal) se situe au coeur du mouvement.

Retenez que dans son mouvement d'inspiration (prise d'air), le diaphragme qui trouve une grosse partie de ses insertions osseuses sur les vertèbres lombaires, repousse vers le bas en compression les viscères enveloppés dans le péritoine.

 

          Apprenez à maîtriser votre respiration pour obtenir:

- Une amélioration de votre dynamisme et de votre élan vital

- Une protection de votre capital musculaire et articulaire

- Une meilleure gestion du stress et des émotions

- Une protection de votre métabolisme, de votre santé

- Une optimisation de la prise de conscience de votre schéma corporel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article