Tensions des chaînes musculaires, vieillissement tissulaire et fatiguabilité

Publié le par Marie P.Sophie

          Un principe fondamental du fonctionnement du corps est que la respiration est soumise à l'équilibre acido-basique de notre milieu interne.

          Pour rester en bonne santé, nous devons garder un sang légèrement alcalin (pH:7,4). Des écarts, même minimes peuvent être dangereux pour nos cellules.

          Lorsque vous faîtes un effort physique, ou que vous êtes soumis à un stress, vous fabriquez davantage d'oxydes de carbones et autres toxines qui augmentent l'acidité de votre sang.

          Pour compenser cette acidité, votre centre respiratoire doit augmenter la vitesse de la respiration.

          Ainsi, vous apportez davantage d'oxygène à votre corps et vous augmentez l'élimination des acides et des toxines en excès.

          Lorsque vous vous relaxez, vous faites diminuer l'activité chimique de votre corps. Moins de déchets sont à éliminer. Votre respiration est ralentit.

          Les tensions excessives de vos chaînes musculaires dans les schémas de compensations / déformations, vont demander un surcroît d'activité à de nombreux muscles, et ce, malgré  le repos. Ceci augmente la production moyenne d'acide lactique et de toxines et entraine un gaspillage important d'énergie pouvant être générateur de fatigue chronique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article